skip to Main Content

Les dangers du chemin de l’école

Nos villes et villages sont avant tout aménagés pour répondre aux besoins du trafic motorisé. Le nombre de véhicules et les risques ne cessent d’augmenter. Pour rendre les trajets scolaires plus sûrs, les autorités, les parents et les enfants doivent y mettre du leur.

Les enfants sont en danger dans le trafic

Traverser une rue, surtout à forte circulation, constitue le plus grand risque d’accident pour les enfants. Fort heureusement, ils franchissent pour la plupart leurs années de scolarité sans incident. Néanmoins, plus de cinq enfants sont blessés sur les routes de Suisse chaque jour. Un quart de ces accidents a lieu sur le chemin de l’école.
Si, jusqu’à 9 ans environ, les victimes sont le plus souvent blessées alors qu’elles étaient à pied, entre 10 et 14 ans, le nombre d’accidents à vélo augmente fortement.

Les vitesses faibles sont plus sûres

La vitesse est un important facteur de risque. Plus elle est élevée, plus la distance pour s’arrêter est longue. La probabilité de collision et la gravité des blessures augmentent avec la vitesse. Plus les véhicules circulent lentement, moins il y a d’enfants victimes d’accident. Les charges de trafic élevées et les mauvaises conditions pour traverser constituent deux autres facteurs de risque importants.
Au volant, soyez attentifs aux enfants dans la rue. Le manque d’attention et la distraction des automobilistes sont également à l’origine de nombreux accidents.
Au cours de sécurité routière, les enfants apprennent qu’ils ne doivent traverser que lorsque les roues de la voiture sont à l’arrêt. Comportez-vous de manière exemplaire et arrêtez-vous toujours complètement lorsqu’il y a des enfants.

Réduire les risques d’accident

La bonne nouvelle: les mesures de modération du trafic et les progrès techniques au niveau des véhicules ces dernières années ont diminué le nombre d’accidents et la gravité de leurs conséquences, y compris pour les enfants.

Modes de déplacement et accidents sur le chemin de l'école

Plus d’info sur les modes de transports que les enfants utilisent pour se rendre à l’école, et les dangers sur chemin de l’école.

Modes de déplacement et accidents sur le chemin de l’école

Plus la vitesse est réduite, plus la distance d’arrêt est courte et la probabilité d’accident faible. À 30 km/h, il ne faut que 13 mètres pour s’arrêter, alors qu’à 50 km/h, cette distance n’est même pas suffisante pour que le véhicule commence à ralentir.

Back To Top